13E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


L O I S I R S

Alexandre Caizergues : « Maurice fait rêver les kitesurfeurs »

20 Septembre 2016 - Depuis plusieurs années maintenant, le Sud de l’île est réputé pour être le lieu idéal des kitesurfeurs locaux ainsi qu’étrangers tant les spots et les conditions climatiques sont uniques en leurs genres. Présentes à Maurice depuis une quinzaine de jours, deux figures emblématiques du kitesurf mondial, Alexandre Caizergues et Marine Desandre Navarre ont décidé de passer leur séjour au So Sofitel Mauritius à Bel Ombre, histoire de faire la découverte du cadre atypique qu’offrent les lagons mauriciens aux deux kitesurfeurs dans l’âme.

Depuis plusieurs années maintenant, le Sud de l’île est réputé pour être le lieu idéal des kitesurfeurs locaux ainsi qu’étrangers tant les spots et les conditions climatiques sont uniques en leurs genres. Présentes à l'île Maurice depuis une quinzaine de jours, deux figures emblématiques du kitesurf mondial, Alexandre Caizergues et Marine Desandre Navarre ont décidé de passer leur séjour au So Sofitel Mauritius à Bel Ombre, histoire de faire la découverte du cadre atypique qu’offrent les lagons mauriciens aux deux kitesurfeurs dans l’âme. Une occasion, aussi, pour le public mauricien de découvrir le livre d’Alexandre Caizergues « Plus vite que le vent » sorti en octobre 2015.

Hier après-midi, sous un temps venteux et une petite pluie passagère, le couple français a livré ses impressions de Maurice et son parcours à travers le monde, qui les a menés finalement jusqu’à nous. A 37 ans, Alexandre Caizergues, qui a été initié à la discipline durant son enfance par son père, est un habitué de notre île car « je suis venu 6 ou 7 fois faire des images, et, cette année, c’est la deuxième fois que je reviens. J’étais présent il y a quelques semaines pour prendre part à l’étape de la Coupe du monde d’hydrofoil à Pointe d’Esny où j’avais pris la 12e place», indique-t-il. Un résultat qu’il estime satisfaisant, lui qui est tout de même trois fois champion du monde de vitesse, cinq fois recordman du monde de vitesse en kitesurf et, actuellement, le plus rapide en kitesurf avec une vitesse de pointe de 104,8 km/h établie en France en novembre 2013.

S’étant rencontrés par « hasard » sur une plage, Alexandre Caizergues et Marine Desandre Navarre partagent, depuis plusieurs années, la même passion pour le kitesurf. La Bretonne de 33 ans a démarré à la fin de 2007 et confie qu’elle a toujours été « une passionnée des sports nautiques, vu que je travaillais dans un magasin de sports où je vendais des kitesurfs. J’ai tout de suite accroché et j’ai décroché mon premier titre de vice-championne du monde de vitesse en 2012. J’avais hâte d’être à Maurice pour la première fois. Il y a du vent tous les jours, mais pas forcément le soleil. Les gens sont chaleureux. »

Si le kitesurf est une addiction pour les deux, l'île Maurice offre tout ce qu’il faut aux kitesurfeurs de leur trempe. « Votre île offre des conditions de niveau mondial. Il n’y a pas beaucoup de spots dans le monde où on trouve à la fois du vent, des vagues parfaites, un lagon bleu turquoise et des gens accueillants. Il y a notamment cette vague spéciale au Morne, connue dans le monde entier. C’est sûr que Maurice fait rêver et fait rêver les kitesurfeurs », soutient Alexandre Caizergues qui a vu l’évolution de cette discipline à Maurice, où régnait un certain niveau d’insécurité jusqu’au développement des écoles de kite un peu partout dans l’île qui a fait en sorte que ce sport devienne « une véritable industrie à Maurice. »

Entouré d’une seule et même équipe ces trois dernières années avec l’objectif de maintenir ce fameux record de vitesse, Alexandre Caizergues avait décidé, il y quelques années de cela, d’une autre équipe pour laisser une trace dans l’histoire de ce sport. En effet, inspiré par l’idée de son petit frère Thibaut, il décida d’approcher l’auteur Jean-Baptiste Gendarme et le photographe Martin Bruno pour une toute nouvelle aventure. « On s’est rendu compte qu’il n’y avait pas vraiment de livre de kitesurf pour les gens voulant découvrir ce que c’est. Ce livre (NdlR : Plus vite que le vent) est le résultat d’une année de voyage et de compétition avec de belles photos pour essayer de faire découvrir le kitesurf aux gens qui ne connaissent pas et c’est aussi un moyen d’élever encore plus le kite et les gens qui pratiquent notre sport. » A recommander absolument aux gens rêvant de mer aussi bleu que sur les cartes postales et de paysages verdâtres. 

Travaillant avec une association d’entrepreneur, le couple offre une semaine de coaching jusqu’à ce dimanche. Il compte, à n’en pas douter, profiter du lagon mauricien avant de mettre le cap sur le Brésil, promettant d’ores et déjà de revenir en été pour faire d’autres images de Maurice et pourquoi pas, les mettre dans un prochain livre.
O.C.
L'Express