13E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


T O U R I S M E

Comment vivre comme un Mauricien le temps de ses vacances ?

10 Août 2016 - Vous venez en vacances à l’île Maurice et vous voulez vivre une expérience vraiment dépaysante ? Chaussez vos « bottes » de Mauricien et vivez comme un local le temps de votre séjour. Comment s’habiller, se déplacer, se divertir, quoi manger… Voici quelques pistes à envisager.

Vous venez en vacances à l’île Maurice et vous voulez vivre une expérience vraiment dépaysante ? Chaussez vos « bottes » de Mauricien et vivez comme un local le temps de votre séjour. Comment s’habiller, se déplacer, se divertir, quoi manger… Voici quelques pistes à envisager.

S’habiller

Tenue décontractée et savates « dodo » aux pieds exigées ! Ces tongs bon marché et confortables font partie du code vestimentaire local. Elles sont reconnaissables parmi des milliers de par leurs couleurs bleu et rose. Direction Port-Louis et ses marchands ambulants pour dénicher de bonnes affaires le long des trottoirs. Petit détour aussi par la Rue de la Corderie, connue pour ses magasins de tissus, pour acheter quelques étoffes que vous pourrez ensuite déposer chez un tailleur. Autres accessoires indispensables pour un Mauricien : un chapeau en paille pour les journées au soleil ou en mer, un panier tressé pour faire ses emplettes au marché, et bien entendu un sourire bien accroché aux lèvres.

Se déplacer
Les bus fonctionnent à plein régime et constituent un ensemble plutôt bien organisé, bien que les horaires de passage ne soient affichés nulle part et que la signalétique « Bus stop » soit parfois absente. Les taxis « train » sont de vrais taxis qui opèrent au prix des bus en accueillant plusieurs passagers, parfois un peu entassés, dans leur véhicule. Pratique pour les trajets courts ou pour rejoindre l’arrêt de bus par exemple. Le vélo, plus risqué et plus physique, permet de se déplacer sur de courtes distances, pour aller faire un tour à la plage ou passer acheter quelques bricoles à la boutique du coin.

Se divertir
Inauguré en 1812, le Champ de Mars attire aujourd’hui des dizaines de milliers de personnes pendant la saison des courses de chevaux, qui se déroule de fin mars à début décembre. C’est le rendez-vous incontournable des parieurs de Maurice et d’ailleurs.  Essentielle, la petite marche du matin ou de l’après-midi, à la Montagne des Signaux pour les habitants de Port-Louis, à la Colline Candos pour ceux vivant dans les environs de Quatre Bornes, au Trou-aux-Cerfs à Curepipe ou encore à la plage de Mon Choisy dans le Nord.
Pour les sportifs du dimanche, une partie de dominos ou de « carom » (billard indien) à l’ombre d’un arbre ou sous la boutique, avec de vieilles briques de construction en guise de tabourets, est indispensable. Sans oublier la partie de pétanque hebdomadaire. Sur un terrain de la municipalité, sur la plage ou encore dans la rue, le football est tout terrain à Maurice. Et si le temps ne permet pas de jouer, il y a toujours un match de la Premier Ligue à regarder à la télé. Liverpool ou Manchester United , choisissez votre camp !

Manger
Impossible de démarrer sa journée sans déguster un bon thé mauricien (thé à la vanille, lait en poudre et sucre de canne) accompagné d’un pain « maison » (pain rond) fourré au beurre et cheddar Kraft, avec option banane en supplément.  À la pause déjeuner direction LE MEILLEUR « dholl puri » (crêpe salée à base de grains secs) ou LES MEILLEURES boulettes du coin où vous avez vos habitudes, avec un « bwar fré » (boisson fraîche) pour faire descendre tout ça et doubler sa commande.  Le soir, on cuisine les légumes frais achetés au bazar et le poisson pêché soi-même ou acheté aux pêcheurs à leur retour de mer, dans un bouillon ou un curry. On grignote quelques « gajaks » (biscuits apéro) – gâteaux piments, « moulkou », pistaches bouillies – avant le souper.

Le weekend
On achète la presse locale (en général tous les hebdomadaires disponibles) pour se tenir au courant de l’actualité politique et économique du pays. On lit son journal avec son fameux thé mauricien bien chaud et on vérifie le tirage du loto.  Le weekend, les plages publiques sont le rendez-vous incontournable des Mauriciens qui se déplacent en famille et suréquipés pour un pique-nique géant. Au programme, barbecue, quelques bières locales et instruments de musique à l’ombre des filaos. La musique fait partie intégrante de la culture mauricienne et le pays compte de nombreux talents que l’on peut découvrir dans différents bars et lieux culturels : Kenzi Bar à Flic en Flac, Bazart à Mahébourg, Hangar à Pointe aux Canonniers ou encore le Banana Beach Café à Grand-Baie.



Partez à la découverte de l’île Maurice et de sa belle simplicité avec Veranda Resorts :
http://www.veranda-resorts.com/experiences/index-fr.aspx