15E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


H O T E L L E R I E

Concours de sommellerie: De Lores Malin savoure sa nouvelle victoire

26 Août 2019 - Elle s’était déjà distinguée lors du Festival Culinaire Bernard Loiseau en décrochant le titre de « Meilleur sommelier » durant deux années consécutives, en 2014 et 2015. L’année suivante, elle touchera du bout des doigts son rêve d’être la meilleure sommelière de l’île Maurice en atteignant la finale. 2019 sera toutefois l’année de sa consécration : De Lores Malin, sommelière au Constance Belle Mare Plage, remporte le concours du meilleur sommelier de Maurice, dont la dernière édition s’est tenue le 21 août au Caudan Arts Center.

Elle s’était déjà distinguée lors du Festival Culinaire Bernard Loiseau en décrochant le titre de « Meilleur sommelier » durant deux années consécutives, en 2014 et 2015. L’année suivante, elle touchera du bout des doigts son rêve d’être la meilleure sommelière de l’île Maurice en atteignant la finale. 2019 sera toutefois l’année de sa consécration : De Lores Malin, sommelière au Constance Belle Mare Plage, remporte le concours du meilleur sommelier de Maurice, dont la dernière édition s’est tenue le 21 août au Caudan Arts Center.

Sa détermination couplée à sa passion pour l’univers de la sommellerie auront été payantes ! De Lores Malin est la deuxième femme à s’imposer au Concours du Meilleur Sommelier de l’île Maurice, organisé par l’Association des Sommeliers de l’île Maurice depuis 2010. Cette compétition, destinée aux Mauriciens évoluant dans le milieu du vin, a pour but de mettre en avant le métier de la sommellerie. Une présélection a eu lieu l’année dernière à l’école hôtelière Sir Gaëtan Duval et les six candidats sélectionnés ont eu droit à un encadrement pendant un an avant la grande finale.

« Je suis très contente d’avoir pu finalement décrocher le titre après toutes ces années de participation. La sommellerie est un métier que j’adore. Je tiens à remercier l’association qui nous offre l’occasion d’approfondir nos connaissances et j’encourage les jeunes à se tourner vers ce métier. J’espère maintenant pouvoir représenter Maurice dans les compétitions internationales », nous confie la gagnante, qui a rejoint le Constance Belle Mare Plage il y a 12 ans dans le département housekeeping. Deux ans après, elle décide de tenter l’aventure dans la sommellerie pour le « contact humain et le partage ».

De Lores Malin s’est illustrée lors des diverses épreuves théoriques et pratiques, et a su faire valoir ses connaissances de l’univers de la sommellerie et des terroirs du monde, des vins bio et la biodynamie, entre autres, tant en termes de qualité de dégustation à l’aveugle, de culture professionnelle que d'expression orale.

Pour Jérôme Faure, président de l’Association des Sommeliers de l’île Maurice, l’objectif de cette compétition est de démontrer le savoir-faire mauricien en matière de sommellerie, un métier qui fait désormais partie du paysage local. « Cette compétition les encourage à apprendre et à parfaire leurs connaissances, notamment à travers les échanges avec des professionnels tant locaux qu’internationaux. Il y a tout un travail de fond qui est mené en termes de formation, avec des ateliers pratiques proposés tout au long de l’année. Ce métier leur ouvre la porte vers de nouveaux horizons », nous confie-t-il, ajoutant qu’avec cette victoire, De Lores Malin se qualifie pour la pré-sélection des candidats qui représenteront Maurice aux concours internationaux.

L’Association des sommeliers de l’île Maurice (ASIM) a vu le jour en 2008. Elle est membre de l'Association de la Sommellerie Internationale. Le but de l’association est de valoriser le métier de la sommellerie tout en permettant aux sommeliers mauriciens de progresser par le biais de formations continues, d'activités liées au vin et aux autres boissons.