13E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


TOURISME

Croissance à deux chiffres pour les arrivées tourtistiques

6 Novembre 2015 - Les arrivées touristiques ont augmenté de 10,4% pour les 10 mois de 2015, comparé à la même période l’année dernière. De janvier à octobre Maurice a ainsi accueilli 912 770 touristes, soit 85 820 de plus que durant la même période en 2014. « Sauf imprévus, nous devrions accueillir 100 000 touristes additionnels pour l’année 2015 », affirme le Premier Ministre Adjoint Xavier-Luc Duval.

6 Novembre 2015 - Les arrivées touristiques ont augmenté de 10,4% pour les 10 mois de 2015, comparé à la même période l’année dernière. De janvier à octobre Maurice a ainsi accueilli 912 770 touristes, soit 85 820 de plus que durant la même période en 2014. « Sauf imprévus, nous devrions accueillir 100 000 touristes additionnels pour l’année 2015 », affirme le Premier Ministre Adjoint Xavier-Luc Duval.

 
Les arrivées touristiques ont augmenté de 10,4% pour les 10 mois de 2015, comparé à la même période l’année dernière. De janvier à octobre l'île Maurice a ainsi accueilli 912 770 touristes, soit 85 820 de plus que durant la même période en 2014.

« Sauf imprévus, nous devrions accueillir 100 000 touristes additionnels pour l’année 2015 », affirme le Premier Ministre Adjoint Xavier-Luc Duval.

Pour le mois d’octobre, Maurice a accueilli 109 000 visiteurs, soit une augmentation  de 7,6% par rapport à octobre 2014.

Les principaux marchés de la destination mauricienne  affichent tous une belle croissance. Ainsi, en Europe, pour le mois d’octobre, l’Allemagne augmente de 19,9%, le Royaume Uni de 6,9% et la France de 3%. La Chine continue sa formidable progression avec une hausse de 65,6% en octobre. L’Inde accuse une recule en octobre mais maintient sa croissance  à deux chiffres, à 16,4%, sur les dix mois.

Dans  la région, La Réunion augmente de 11,2% en octobre alors que l’Afrique du sud régresse légèrement mais reste en hausse de 9,3% pour la période de janvier à octobre.