15E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN

Cyril Vadamootoo (a g) recevant un prix de l'APT
Cyril Vadamootoo (a g) recevant un prix de l'APT

 O B I T U A I R E

Cyril Vadamootoo tire sa révérence

22 Mai 2020 -Il incarnait une certaine idée du tourisme mauricien. Les valeurs de la fête et de la fraternité. Cyril Vadamootoo, ancien directeur  du Mauritius Government Tourism Office (l’ancêtre de la MTPA), s’est éteint cette semaine, tournant avec lui une partage du tourisme mauricien. Volubile, extraverti, passionné, Cyril Vadamootoo, que sa grande taille et son écharpe en toute saison rendaient aussi visible que possible, a joue un rôle clé dans le rayonnement de l’industrie touristique mauricienne sur la scène internationale.

22 Mai 2020 -Il incarnait une certaine idée du tourisme mauricien. Les valeurs de la fête et de la fraternité. Cyril Vadamootoo, ancien directeur  du Mauritius Government Tourism Office (l’ancêtre de la MTPA), s’est éteint cette semaine, tournant avec lui une partage du tourisme mauricien. Volubile, extraverti, passionné, Cyril Vadamootoo, que sa grande taille et son écharpe en toute saison rendaient aussi visible que possible, a joue un rôle clé dans le rayonnement de l’industrie touristique mauricienne sur la scène internationale.

Homme clé d’un triptyque (avec le flamboyant Gaétan Duval a la tête du ministère du Tourisme et l’ambitieux Sir Harry Tirvengadum a la tête d’Air Mauritius) que seul l’amour du pays réunissant, le brillant Cyril Vadamootoo a, pendant des années, porte l’image aux quatre coins du globe. « L’île Maurice c’est ma vraie passion » insistait-il toujours à chaque fois que l’on se rencontrait au retour de ces missions dans les années 80 alors que je débutais à L’Express. Et cette passion pour l’île Maurice il la communiquait presque toujours a travers le sega. Dans ses tournées internationales il était toujours entoure des grandes vedettes du Séga mauricien de l'époque, Roger et Marie-Josée Clency, Cyril Labonne ou Jean-Claude Gaspard.

Mais aussi grâce a sa foi inébranlable dans le destin touristique de cette île perdue au plus profond de l’océan Indien. « J’ai arpenté bien des marchés touristiques. Pour vendre l’image de Maurice, je suis capable de tout car j’aime mon pays et je connais son potentiel. Pour moi, Maurice doit rester une destination exclusive. « À travers leur musique et leur chant, les ségatiers contribué à placer Maurice sur la carte mondiale. Ils sont l’un de nos atouts. J’ai beaucoup de respect pour ces artistes », » déclarait-il il y a quelques années dans les colonnes du « Défi » au moment ou l’ATP a reconnu sa contribution pour la promotion des artistes mauriciens.

C’est en 1968 qu’il entre au Mauritius Government Tourist Office (MGTO) (aujourd’hui Mauritius Tourism Promotion Authority), sous l’égide du ministère des Affaires étrangères et du Tourisme. Il assure plusieurs postes au sein du MGTO avant de devenir le directeur. Il n’a que 31 ans et s’impose ainsi comme le plus jeune directeur d’un organisme dédié à la promotion touristique, au monde.

Pendant les 23 années passées au MGTO il sera un ambassadeur infatigable de la cause touristique mauricienne. Roselyne Hauchler, une de ses fidèles collaboratrices, rappelle qu’il a surtout été un rassembleur “ Il y a tellement à dire: un géant du tourisme parti sur la pointe des pieds... Un chef qui su rallier tous les partenaires de la première heure à la promotion de la destination”

Karl Mootoosamy, qui a marché sur ses traces en occupant pendant une dizaine d’années le poste de directeur de la MTPA, lui a rendu un hommage poignant sur sa page Facebook. « A Cyril Vadamootoo, grande personnalité du tourisme
Une pensée, bien spéciale, qui a valeur de reconnaissance.
Un simple mot que beaucoup ont oublié. Merci.
Une énergie engageante, une boulimie de vie. Homme de scène, personnage théâtral, Cyril a traversé avec aisance tel un paquebot les joyeuses années du tourisme. Il portait le tourisme, il vivait le tourisme, se nourrissait du tourisme et surfait sur un scénario ludique. Il réglait personnellement tous les détails de la scène, s’attelant aux mille tâches. La promotion du tourisme faisait rejaillir son amour du pays. Il y avait aussi un homme cultivé, avide de belles lectures, d’une sincère générosité, infatigable toujours, humain avant tout.
Cyril chantait, dansait, pleurait. Ses bonnes colères, ses rires, sa démarche même rappelait que Maurice, terre généreuse, terre d’accueil se voulait une destination d’exception. On lui doit beaucoup…beaucoup car il vivait la promotion avec passion. Une déferlante d’énergie derrière laquelle, les rides de la fatigue et de l’éreintement étaient toujours rangées derrière le rideau pour mettre en lumière le rayonnement de son île. »

À la famille de ce grand Monsieur du Tourisme mauricien, « Ile Maurice Tourisme » présente ses sincères condoléances.

JJ Permal