13E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


E N V I R O N M E N T

Distribution de 1 200 plantes : LUX* contribue à la préservation des plantes endémiques

7 Juin 2017 - Introduire des plantes endémiques dans des zones urbaines et rurales afin de croître leur nombre et ainsi les préserver. Tel est l’objectif de LUX* en collaboration avec la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) en lançant officiellement « The Endemic Plants Conservation Project » le lundi 5 juin à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement. L’initiative a été dévoilée par Vishnee Payen, Group Sustainability & CSR Manager de LUX* en présence du ‘Superintendent of Parks & Gardens’ de la municipalité de Curepipe, NavalingumThondee, des employés de LUX*, de la MWF et d’Anoushka Virahsawmy de l’ONG Gender Links.
 

Introduire des plantes endémiques dans des zones urbaines et rurales afin de croître leur nombre et ainsi les préserver. Tel est l’objectif de LUX* en collaboration avec la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) en lançant officiellement « The Endemic Plants Conservation Project » le lundi 5 juin à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement. L’initiative a été dévoilée par Vishnee Payen, Group Sustainability & CSR Manager de LUX* en présence du ‘Superintendent of Parks & Gardens’ de la municipalité de Curepipe, NavalingumThondee, des employés de LUX*, de la MWF et d’Anoushka Virahsawmy de l’ONG Gender Links.

Des 691 espèces de plantes à fleurs indigènes présentes à l'île Maurice, 273 sont endémiques, 82 % sont considérées comme menacées et environ 150 comptent moins de cinquante plantes dans la nature. Face à cette menace, la MWF a pris les devants avec la propagation des plantes à partir des semis dans les pépinières installées sur l'île aux Aigrettes. Ainsi, la diversité génétique des plantes est préservée. Les plantes pourront par la suite être réintroduites dans leurs milieux d'origine ou dans des forêts protégées.

Ayant à cœur la protection de la biodiversité, LUX* a voulu apporter son soutien à la MWF dans ce combat pour la préservation de la ressource génétique des plantes endémiques. «Nous avions mis en place des actions fondamentales avec la mise en terre des semences en octobre dernier sur l’île aux Aigrettes par les employés de l’hôtel. De plus, un programme de sensibilisation a aussi été implémenté concernant l’importance des plantes endémiques dans notre écosystème. Aujourd’hui, nous voulons porter le projet plus loin en distribuant aux employés, aux ONG ainsi qu’à la municipalité de Curepipe des plantes endémiques issues de la mise en terre sur l’île aux Aigrettes afin de les propager de manière efficace », souligne Vishnee Payen.

« Il est plus qu’important de préserver notre riche biodiversité, car le secteur du tourisme en dépend. Etant l’une des industries les plus importantes du pays, le tourisme fait l’objet d’une demande croissante et possède un grand nombre d'arguments en faveur de la biodiversité comme c’est le cas dans plusieurs autres pays. Le soutien de nos partenaires, comme LUX*, est capital pour nous aider à poursuivre notre aventure. Nous voulons, à travers ce projet, susciter l’enthousiasme, comme par exemple mobiliser les Mauriciens en faveur de notre riche biodiversité. Ainsi, ces plantes seront réintroduites dans des zones urbaines, ce qui permettra d’accroître leur nombre. Cette action peut, sur le long terme, soutenir également la faune endémique (geckos, chauve-souris de Maurice et le pic-pic, seul oiseau endémique qui s’est adapté aux zones urbaines) », souligne Vikash Tatayah

« Nous soutenons LUX* et la MWF dans leur démarche et nous sommes très fiers de recevoir des plantes endémiques que nous allons disposer dans le Jardin botanique de Curepipe très prochainement », explique Navalingum Thondee, Superintendent of Parks & Gardens.

Cette initiative est en ligne avec la philosophie de responsabilité sociale des entreprises et le projet « TreadLightly » de LUX* Resorts & Hôtels. LUX* croit fermement au développement du tourisme durable. C’est, d’ailleurs, dans cette optique que le groupe s’est lancé dans un projet ambitieux nommé « TreadLightly », en faveur d’un avenir propre et dont l’objectif est de compenser 100 % du carbone émis à chaque séjour.
LUX* cherche également à réduire ses émissions de carbone, année après année, en mettant en place différents projets et stratégies. Ainsi, le groupe a créé un Comité vert chargé de lancer des initiatives environnementales dans le but de réaliser, entre autres, des économies d’énergie à travers, par exemple, un système de gestion de l’énergie, la réduction des émissions de carbone et des lessives.

À travers TreadLightly, LUX* souhaite continuer à investir dans les technologies de réduction des émissions de carbone pour assurer un avenir plus sain.