15E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


N A T U R E

Exportation de Macaques de  l’île Maurice : 27 000 personnes demandent à Liverpool d’aider à mettre fin à ce commerce

31 Juillet 2020 - Le partenariat avec Liverpool braque la lumière sur l’île Maurice et pas que de la meilleure des manières. Des amis des animaux anglais viennent d’en appeler les propriétaires de Liverpool FC à mettre fin à un commerce "cruel » qui implique l’exportation par l’île Maurice de milliers de Macaques chaque année pour des expériences scientifiques. 27 000 personnes ont déjà signé la pétition.

L'organisation Action for Primates a écrit à la LFC pour lui demander d'aider les singes de Maurice, en persuadant le pays de mettre fin à ce qu'ils appellent "l'exploitation cruelle" qui voit des milliers de singes exportés de l'île chaque année à des fins de recherche.

Le groupe a expliqué que l'île Maurice est l'un des plus grands fournisseurs mondiaux de macaques à longue queue pour la recherche, avec des dizaines de milliers de singes détenus dans les fermes d'élevage du pays.

En 2019, les autorités britanniques ont accordé des permis pour l'importation de 6 752 singes au Royaume-Uni à des fins de recherche.

La quasi-totalité (6 120) devait être importée de Maurice, dont 2 520 individus qui étaient la progéniture de primates capturés à l'état sauvage.

Sarah Kite, porte-parole d'Action for Primates, a déclaré : "L'île Maurice est connue pour ses belles plages, son climat tropical, ses sites patrimoniaux et sa faune. Derrière toute cette beauté, cependant, cachée à la vue du public, se cache une industrie cruelle qui inflige de grandes souffrances et une grande détresse à des dizaines de milliers de primates non humains.

"Nous demandons au club de football de Liverpool d'aider les singes de l'île Maurice en exhortant le pays à mettre fin à son implication dans le cruel commerce international de primates pour la recherche. "Nous pensons qu'une telle mesure permettra de promouvoir l'île Maurice comme un véritable paradis insulaire et d'attirer beaucoup plus de vacanciers".

Plus de 27 400 personnes ont signé la pétition électronique lancée par Action for Primates, qui demande aux Rouges d'exhorter Maurice à mettre fin au commerce de primates à des fins de vivisection.

photo credit: Trevor Walker