13E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


G A S T R O N O M I E

Festival Culinaire Bernard Loiseau :  Patrick Bertron au plus haut des cieux !

30 Mars 2017 - Chaque année le dîner de Patrick Bertron, le chef multi étoilé du Relais Bernard Loiseau et un des pères du Festival Culinaire Bernard Loiseau est attendu avec frénésie et gourmandise. Faut dire qu’année après année, il amène ses convives dans des nouvelles contrées du goût, là où la simplicité côtoie le sublime dans une sarabande dont lui seul a la maîtrise !

Chaque année le dîner de Patrick Bertron, le chef multi étoilé du Relais Bernard Loiseau et un des pères du Festival Culinaire Bernard Loiseau est attendu avec frénésie et gourmandise. Faut dire qu’année après année, il amène ses convives dans des nouvelles contrées du goût, là où la simplicité côtoie le sublime dans une sarabande dont lui seul a la maîtrise !

Hier soir, à Constance Le Prince Maurice, Patrick Bertron, au sommet de son art, a fait plus que ça. Il a présenté à ses convives, avec la maestria qu’on lui connaît, une cuisine plus personnelle, plus proche de ses aspirations actuelles. C’est un tournant pour le grand chef.

Noix de Saint-Jacques au caviar d'Aquitaine, mousseux d'oignon doux

« Ce soir j’ai voulu faire découvrir à l’île Maurice et aux clients de Constance Le Prince Maurice ma nouvelle tendance culinaire où je me lance sur une cuisine beaucoup plus personnelle qui vient de ma Bretagne, qui vient de la Bourgogne. C’est une belle cuisine qui rejoint ce que j’avais vraiment envie de faire. C’est l’aboutissement d’une recherche toute personnelle, récente, ce n’est pas quelque chose que j’aurais voulu faire avant sinon j’aurais été frustré. Disons qu’on a fermé un livre et qu’aujourd’hui on en ouvre un autre »
nous a-t-il confié.

Escalope de foie gras de canard poêlé, navet croquant acidulé, jus relevé à la gentiane

Traduit dans les plats, la nouvelle cuisine de Patrick Bertron se révèle être d’une maîtrise du goût exceptionnelle. Comme ce Noix de Saint-Jacques au caviar d’Aquitaine et au mousseux d’oignon doux qui, en bouche, semble tout droit sorti de l’océan.

Ou l’Escalope de foie gras de canard poêlé, son navet croquant acidulé et son jus relevé à la gentiane qui finesse sublime. Ou encore le Turbot de petite pêche poché dans du beurre, bouillon cressonnière, tuile de fumet et gel de vin blanc absolument divin.

Turbot de petite pêche poché dans du beurre, bouillon cressonnière, tuile de fumet et gel de vin blanc

Hier soir tout le monde attendait le pigeon. En raison de ses péripéties douanières (hier c’était jour férié à l’île Maurice) le pigeon se faisait désirer comme jamais. Habillé de céleri rave et son jus aux arômes de pain d’épices, le pigeon, d’une cuisson maîtrisé et d’un goût authentique, n’a pas fait le voyage pour rien !

Poitrine de pigeon, céleri rave, jus aux arômes de pain d'épices

Chocolat de Madagascar et tuile au sésame, sorbet kumquat au piment d'espelette

Tout ça pour dire que Patrick Bertron, encore une fois, aura fait honneur à l’idée de la gastronomie qu’il défend. Le goût, le terroir et de l’audace. Un vrai grand moment !