13E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


H O T E L L E R I E

Fondation Espoir Développement Beachcomber : 2000 jeunes formés aux métiers de l’hôtellerie

31 Octobre 2016 - En 2001, la Fondation Espoir Développement Beachcomber (FED) se fixait un objectif: mettre en place une structure pour accompagner et faciliter l’intégration sociale et professionnelle des jeunes déscolarisés issus de quartiers difficiles. Le Projet Employabilité Jeunes (PEJ) était né. En 15 ans, ce programme a formé 2,000 garçons et filles, âgés entre 16 et 22 ans, à un métier.  Pour la promotion 2016, ils sont 191 jeunes à avoir reçu leurs certificats ce lundi 31 octobre, à l’auditorium Octave Wiehe de l’Université de Maurice, en présence de leurs proches, de l’équipe de la FED, du comité de direction de Beachcomber Resorts & Hotels, et du CEO du Groupe, Gilbert Espitalier-Noël.
 


 «Le succès de l’effort est d’autant plus grand quand l’effort est grand. C’est une notion de vie importante. Des efforts soutenus dans le long-terme ramènent des résultats», a déclaré Gilbert Espitalier-Noël lors de son discours. Il a souligné le principe de la FED : Donner pou donner vaut mieux donne ene golette lapess ki donne enn poisson. «Cette devise sous-entend tout ce qui se fait au niveau de la FED. Apprendre à quelqu’un à pêcher est la bonne façon de l’aider à être autonome», a-t-il dit.

Le PEJ est aussi une belle illustration de l’engagement du Groupe Beachcomber de mettre l’humain au centre de l’entreprise. «Une entreprise n’est pas là uniquement pour construire des hôtels et amener des profits. On mesure  le bottom line pas seulement par des chiffres, mais également par l’esprit d’équipe, la joie qu’on peut avoir de travailler dans une entreprise», a déclaré Gilbert Espitalier-Noël.

S’adressant aux jeunes, Malenn Oodiah, président de la FED, a rappelé que le certificat du PEJ est un passeport pour l’emploi. «J’apprécie votre volonté et vos efforts. Il vous appartient maintenant de continuer avec la même volonté. Avoir un certificat, c’est avoir un passeport. Utilisez-le pour ce voyage professionnel et personnel qui s’ouvre à vous.» Il a aussi salué le formidable travail de Frédéric Augustin, Responsable du PEJ et Carole Thomas formatrice du projet.

Le PEJ est le premier projet d’insertion sociale initié de la  FED. Initié en 2001, le programme est parti d’un constat: chaque année un nombre important de jeunes se retrouvent hors du système éducatif, et certains ont 12 ans à peine. Sans certificat, ils se heurtent à la difficulté d’intégrer le monde du travail. Depuis 15 ans, le PEJ leur tend la main et les aide à se construire un nouvel avenir, à travers un programme qui redonne aux jeunes le goût des études, qui leur apprend la discipline, qui reconstruit leur confiance et les forme à un métier.

Le cursus du PEJ comprend d’une part des thèmes visant à permettre aux participants de se valoriser, de reprendre confiance en eux, et d’acquérir des valeurs sociales comme la courtoisie, le respect de l’autre, la ponctualité…, et d’autre part des modules qui aident les apprenants à faire l’apprentissage des langues française et anglaise, à avoir des notions de base des mathématiques.
La formation théorique est complétée par des stages en entreprise qui permettent aux stagiaires de se familiariser avec le monde du travail. Les formateurs du PEJ, (Frédéric Augustin et Carole Thomas), accompagnent les jeunes tout au long de leurs stages, afin de les aider à s’adapter à l’entreprise, et de suivre leurs progrès.
Le PEJ a franchi cette année une nouvelle étape, passant de l’employabilité à l’intégration professionnelle. Chaque stagiaire bénéficie de l’encadrement d’un parrain ou d’une marraine, qui l’accompagne pendant son stage et l’aide à mieux s’intégrer. Le jeune a aussi la possibilité à l’issue de sa formation d’intégrer les cours menant aux certificats NC2 et NC3, offerts par le Mauritius Institute of Training and Development et la Training Academy Beachcomber.