15E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


T O U R I S M E

Jérôme Fabre, Directeur de l’Institut Escoffier :  « Le secteur touristique se redressera à partir de septembre. »

25 Avril 2020 - « Le secteur touristique se redressera à partir de septembre », c’est le sentiment de Jérôme Fabre, Directeur de l’Institut Escoffier . Dans une interview accordée à Ile Maurice tourisme, il fait le point  sur le Covid-19 en mettant l’accent sur l’organisation actuelle de l’Institut Escoffier et donne son point de vue sur la situation à laquelle fait face l’industrie touristique mauricienne.

« Le secteur touristique se redressera à partir de septembre », c’est le sentiment de Jérôme Fabre, Directeur de l’Institut Escoffier . Dans une interview accordée à Ile Maurice tourisme, il fait le point  sur le Covid-19 en mettant l’accent sur l’organisation actuelle de l’Institut Escoffier et donne son point de vue sur la situation à laquelle fait face l’industrie touristique mauricienne.

Comment l’Institut Escoffier s’est organisé depuis le lockdown ?

D’abord la priorité, c’est la santé. Nous nous sommes assurés que nos étudiants, nos équipes et nos partenaires en France et à l’Ile Maurice soient tous en sécurité. Puis, nous avons pris du recul pour prendre la mesure de ce qui nous arrive. C’est sans précédent ! Nous avons analysé la situation et développé un plan d’action pour assurer la continuité des opérations à travers la poursuite des cours sur des plateformes digitales pour certains, révisions pour d’autres, et programme d’intégration pour la nouvelle promotion.  Le site de l’Institut Escoffier à St Pierre est actuellement fermé. Toutefois, nous sommes opérationnels à travers les plateformes digitales, les réseaux sociaux et téléphoniques. Nous travaillons différemment, les étudiants apprennent différemment.

Comment se passent les cours en ligne ?
La formation digitale occupe une place grandissante au sein de l’Institut Escoffier. De la réflexion, nous sommes passés à l’action. Covid 19 nous a forcé la main. Nous avons pu tester notre agilité. Le corps enseignant dispose d’un calendrier de formations à destination des étudiants pour éviter les coupures dans le processus de transmission. Les étudiants sont également responsabilisés. Dans cette période pesante due au confinement, nous avons aussi besoin de faire les jeunes apprendre à travers des aspects ludiques en ligne. Ces ateliers sont très appréciés par nos étudiants. De plus, l’Institut Escoffier a créé une plateforme pour ses étudiants qui s’intitule La Route de l’Excellence. Sur cette plateforme, les étudiants peuvent interagir avec des personnalités des quatre coins du monde qui incarnent l’excellence dans leur discipline respective à travers des webinars ou séminaires en ligne. Un chef Étoilé Michelin a animé un atelier de Paris. Une crise n’est pas un frein à l’innovation. Bien au contraire.

Quel est votre point de vue sur le secteur touristique et les chances de reprise ?
Perdre une bataille ne veut pas dire perdre la guerre. Ici, une onde de choc a traversé non seulement l’industrie touristique locale mais l’Ile Maurice dans son ensemble. Une action collective audacieuse est nécessaire pour soutenir tous les partenaires en particulier les P.M.E. Le secteur touristique se redressera à partir de septembre. Certains ajustements seront nécessaires. Tout sera différent. Les standards d’opération (S.O.P) seront ajustés.

Quel sera le rôle de l’Institut Escoffier dans un monde post covid ?
Covid 19 nous a démontré que nous ne pouvons pas faire fi de ce qui se passe autour de nous. L’entreprise n’est pas un univers clos sur lui-même. Post Covid 19, l’Institut Escoffier prône le développement durable et inclusif. Cela se démontrera dans nos actions qui valoriser les produits locaux, le tri sélectif, la récolte des huiles usées et les actions sociétales en autres. L’enracinement environnemental est essentiel.

Quelles leçons tirez-vous de cette crise ?

Le mot leçon se déclinera au singulier : agilité.