13E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


G A S T R O N O M I E

Jean-Jacques Vallet : « Le Festival Culinaire Bernard Loiseau est inscrit dans l’ADN du groupe Constance »

21 Mars 2018 - Il a grandi le Festival Culinaire Bernard Loiseau depuis ses premiers balbutiements il y a 13 ans. Aujourd’hui, souligne Jean-Jacques Vallet, le CEO du groupe Constance le Festival Culinaire Bernard Loiseau est solidement ancré dans l’ADN du groupe.
 

Loiseau depuis ses premiers balbutiements il y a 13 ans. Aujourd’hui, souligne Jean-Jacques Vallet, le CEO du groupe Constance le Festival Culinaire Bernard Loiseau est solidement ancré dans l’ADN du groupe.

« Après toutes ces années, le Festival fait partie de notre ADN. Quand on parle de Constance aujourd’hui on pense automatiquement à la passion, au partage, c’est le bon vivant, le Festival fait partie de notre marque. Ce Festival nous a permis de grandir année après année. » a-t-il souligné hier lors du point de presse international.

Rappelant, à l’occasion, la lourde et longue préparation qui mène au Festival lui-même.« L’organisation dure presque un an. Dès la fin de la présente édition nous nous attaquons à la prochaine et commençons à réfléchir à comment la peaufiner, l’améliorer et innover encore plus. Les hôtels vont commencer à faire leur sélection avec le soutien de notre incontournable Jérôme Faure et les anciens chefs qui sont toujours chez nous. Pendant un an on se revoit presque une fo is par semaine pour que l’événement se passe convenablement. C’est un gros événement. »

Dominique Loiseau, la présidente du jury, pour sa part, avoue que, malgré les débuts prometteurs, elle ne s’attendait pas à ce que le Festival prenne une telle ampleur au fil des ans.

« C’est vrai qu’au départ ce n’était qu’un concours de cuisine. Mais c’était déjà un concours très particulier qui durait toute la semaine avec une organisation différente. L’association des chefs européens et des chefs des îles c’était du jamais vu. Il y avait une ambiance formidable, une organisation impressionnante et cela a eu beaucoup de succès. D’une part parce qu’il y avait beaucoup de professionnalisme et de l’autre dans un cadre idyllique. C’était extraordinaire. Nous avions déjà beaucoup d’espoir pour le futur mais nous ne savions pas que le Festival allait prendre une telle ampleur ».

Pour Dominique Loiseau, grâce à l’implication du groupe Constance, le Festival n’a désormais plus à faire ses preuves. « Le groupe Constance a eu l’intelligence d’élargir le concours et mettre en avant la cuisine mais aussi tous les métiers d’un restaurant. C’est ce qui fait de ce Festival un concours complet et très motivant pour toutes les équipes. Je me rappelle qu’on avait fait les premiers concours d’Art de la table et on sentait que les jeunes n’étaient pas bien prêts, maintenant chaque année nous sommes impressionnés par le niveau qui a été atteint.
J’ai aussi été très étonné de voir combien ce concours était très réputé en Europe, les chefs en parlent d’entre eux et je ne m’y attendais pas. Mais on lance une bonne idée c’est bien, mais il faut durer. Je pense qu’avec une treizième édition le Festival n’a plus à faire ses preuves. »

Pour elle le Festival progresse davantage chaque année et c’est un gage de durée. « Chaque année c’est encore mieux que celle de l’année d’avant et je pense qu’il faut féliciter le groupe Constance pour cette volonté. Ça rend le groupe très cohérent et le professionnalisme progresse chaque année de plus en plus dans ce groupe et c’est une de mes grandes satisfactions. »