13E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


P A T R I M O I N E

Maurice élue membre du comité intergouvernemental de l’UNESCO

2 Juin 2016 - La république de Maurice fait désormais partie du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (ICH : Intangible Cultural Heritage) de l’UNESCO. C’est à l’issue de la sixième session de l’Assemblée générale des États parties à la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au siège de l’UNESCO, où plus de 500 participants étaient présents, que les Etats membres ont élu 12 nouveaux membres parmi lesquels l’île Maurice en fait partie.

La république de Maurice fait désormais partie du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (ICH : Intangible Cultural Heritage) de l’UNESCO. C’est à l’issue de la sixième session de l’Assemblée générale des États parties à la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au siège de l’UNESCO, où plus de 500 participants étaient présents, que les Etats membres ont élu 12 nouveaux membres parmi lesquels l’île Maurice en fait partie.
L’Etat mauricien, représenté au siège de l’UNESCO à Paris par une délégation dirigée par le ministre des Arts et de la Culture, Santaram Baboo, a obtenu le soutien des Etats membres pour le travail accompli en matière de protection et de préservation du patrimoine culturel du pays et son engagement pour l’inscription de ses biens, matériels et immatériels, sur la liste du patrimoine mondial.
C’est la première fois que Maurice est élue sur le comité intergouvernemental de l’ICH, qui est composé de vingt-quatre membres. Le gouvernement mauricien était, pour rappel, le deuxième pays à ratifier en 2003 la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au siège de l’UNESCO.
Ce siège sur le comité intergouvernemental est une reconnaissance de réussite pour Maurice dans le domaine culturel et patrimonial et fait d’elle un exemple sur le plan régional, continental et aussi pour les petits Etats insulaires. « Cette reconnaissance internationale est le fruit d’un travail assidu de mon ministère pour protéger, préserver et valoriser nos biens qu’ils soient matériels ou immatériels. Nous avons reçu beaucoup de félicitations pour notre engagement dans ce domaine. A part le Morne, l’Aapravasi Ghat et le ‘Séga Tipik’ qui sont déjà inscrits sur la liste du patrimoine mondial, le ‘ dossier’ du Bhojpuri Folk Songs sera examiné par les experts de l’UNESCO en novembre de cette année. Une équipe du ministère travaille en parallèle sur dossier ‘Séga Tambour de Rodrigues’ et l’UNESCO a confirmé que ce dossier sera examiné en 2017 », a déclaré le ministre des Arts et de la Culture, M. Santaram Baboo, qui est accompagné de son Chef de cabinet, le Dr N. Luckheenarain, et de l’Officer in charge du National Heritage Fund (NHF), M. Shivajee Dowlutrao.
Pendant trois jours très productifs, l’Assemblée générale des États parties à la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a débattu et adopté des résolutions substantielles, dont l’adoption d’un nouveau chapitre réaffirmant l’importance du patrimoine vivant en tant que moteur du développement durable.