15E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


C S R

The Lux Collective apporte son soutien aux projets environnementaux du Beekrumsing Ramallah SSS

8 Juillet 2019 - L’éducation des jeunes au développement durable est la clé du changement. C'est dans cet esprit que The Lux Collective, à travers son hôtel LUX* Grand Gaube, s'est associé au collège d’état Beekrumsing Ramlallah, à Mapou, pour réaliser deux projets environnementaux en faveur d'une transition écologique. En effet, l’établissement accueillera dans son enceinte un jardin de plantes endémiques et médicinales ainsi qu’une installation aquaponique. La cérémonie de lancement de ces projets y a eu lieu le 20 juin.

 L’éducation des jeunes au développement durable est la clé du changement. C'est dans cet esprit que The Lux Collective, à travers son hôtel LUX* Grand Gaube, s'est associé au collège d’état Beekrumsing Ramlallah, à Mapou, pour réaliser deux projets environnementaux en faveur d'une transition écologique. En effet, l’établissement accueillera dans son enceinte un jardin de plantes endémiques et médicinales ainsi qu’une installation aquaponique. La cérémonie de lancement de ces projets y a eu lieu le 20 juin.

Vishnee Sowamber, Group Sustainability & Corporate Social Responsibility Manager de The Lux Collective, était l’invitée d’honneur de ce lancement et en a profité pour souligner que « les jeunes d’aujourd’hui sont les adultes de demain, ils sont notre futur, et il est de notre devoir de leur montrer la voie et de les aider à adopter un mode de vie responsable. Comment ? En étant nous-même des modèles pour eux et en mettant en place des projets concrets, tels que ces deux activités qui cadrent avec l’initiative Tread Lightly du groupe. The Lux Collective s'engage ainsi à promouvoir le développement durable, à la fois par ses activités et au sein de la communauté. Reconnu à l'échelle locale et internationale, Tread Lightly est un projet phare visant à l’adaptation aux changements climatiques et à l'atténuation de leur impact. C'est pour cette raison que nous sommes impatients de soutenir le collège dans cette démarche et que nous continuerons à mener des actions de ce genre ».

Le jardin de plantes endémiques et médicinales aidera à sensibiliser les élèves à la perte de biodiversité indigène et pourra servir de dépôt. Cette expérience leur permettra de prendre connaissance de l’histoire des plantes endémiques, dont 61 sont classées éteintes, 141 en danger critique d'extinction et 98 sont considérées comme vulnérables. Outre les élèves, le personnel enseignant et non enseignant ainsi que l'équipe de direction de l'école sont impliqués dans ce projet.

« La famille de B. Ramlallah SSS se sent honorée et très privilégiée de s'associer à The Lux Collective afin de travailler pour un environnement sain et durable. L'avenir de la terre est entre les mains de la jeune génération. Nous pensons que l’intégration de démarches environnementales et de développement durable à l’éducation dans les écoles, afin d’accroître la capacité de chacun à la mettre en œuvre, est indispensable. C'est la jeune génération qui va engendrer une révolution et un changement. Nous adoptons fortement la philosophie que d’être informé nous aide à nous transformer.  Nous ne pouvons que remercier The Lux Collective qui à travers, LUX* Grand Gaube, apporte un soutien à nos élèves, et par extension à la génération future dans ce processus de transformation », avance Vikash Ramdonee, recteur par intérim du collège Shri Beekrumsing Ramlallah.

The Lux Collective apportera également son soutien à l’établissement pour la mise en place d'un projet aquaponique. Cette activité combinera l'aquaculture et la culture hydroponique, qui associe l'élevage d'animaux aquatiques à la culture de plantes dans l'eau. L'objectif est de créer un cercle vertueux par lequel l'eau de l'aquaculture, riche en nutriments pour les plantes, sera utilisée dans le système hydroponique. Ce faisant, les plantes agiront comme un filtre naturel, puisqu'elles élimineront les déchets solides de l'eau, y ajouteront des acides neutralisés et maintiendront l'oxygénation de l'eau. Cette eau sera ensuite renvoyée au système aquacole. L'installation devrait être opérationnelle d'ici août 2019.