15E ANNEE - PREMIER PORTAIL D'INFORMATIONS TOURISTIQUES DE L'OCEAN INDIEN


E T A T  D E S  L I E U X

Tourisme : Le ministre Lesjongard rassure et montre la voie à suivre

25 Juin 2020 - -L’ouverture des frontières sera ciblée et les pays moins à risques privilégiés
-Rs 50 millions pour le « rebranding » du secteur
-Un laboratoire pour des tests rapides à l’aéroport.
-Moratoire de 3 ans pour que les opérateurs deviennent « Environment Friendly »
-Partenariat avec Liverpool : Un bassin de 450 millions de fans touché


Optimiste et rassurant ! Le ministre du Tourisme, Joe Lesjongard, qui animait hier un point de presse pour passer en revue la situation au niveau de l’industrie touristique, s’est voulu optimiste et rassurant. L’industrie touristique mauricienne – se basant en cela sur les réservations enregistrées sur les mois à venir – retrouvera, a-t-il soutenu, son niveau d’antan si les mesures nécessaires sont prises. Il a ainsi égrené un chapelet de mesures, allant d’un « Méga Fam Tour » au « rebranding » sectoriel en passant sur les protocoles d’accueil des touristes dans un premier temps.

OUVERTURE DES FRONTIÈRES
« L’ouverture des frontières sera ciblée. On va privilégier des pays moins à risques”. L’île Maurice ne prendra pas le risque d’ouvrir ses frontières sans avoir analyse tous les tenants et aboutissants. C’est le Premier ministre qui a toutes les cartes en main. « Depuis la fermeture des frontières, en raison de la crise sanitaire découlant de la pandémie de la Covid-19, le manque à gagner dans le secteur touristique est de Rs 15 milliards. Pour le mois de juin, une somme de Rs 500 millions a été investie pour éviter des pertes d’emplois dans le secteur. Au plus haut de l'État, on travaille à un protocole sanitaire sous la présidence du Premier ministre avant de penser à une réouverture des frontières » a déclaré le ministre.

L’APRES-COVID : Aucun contact avec les locaux pour les touristes
Les premiers touristes qui séjourneront a l’île Maurice de l’ère post Covid-19 auront a rester dans leur établissement Presque la totalité de leur séjour. “Les touristes devront rester à l'hôtel, dans un premier temps. Et les employés d’hôtels seront soumis à un dépistage également » a souligne le ministre.

Le ministère du Tourisme compte s’appuyer sur le fait que Maurice soit Covid Free pour attirer les touristes. Dans le cadre du protocole sanitaire envisagé: un laboratoire de dépistage a l’aéroport. « On se penche sur la possibilité de créer un laboratoire à l’aéroport pour réaliser des tests de Covid-19 à l'arrivée. L’emplacement a déjà été identifié. On en est à la recherche d'équipements. Puis, on procédera à la formation du personnel. Cependant, le protocole n’est pas encore finalisé pour l'éventualité où un touriste serait testé positif”.

Il a profité de l’occasion pour rappeler sur le protocole sanitaire mis en place par la Tourism Authority a obtenu la reconnaissance du WTTC.

REBRANDING : Rs 50 millions pour le secteur
Rs 50 millions ont ete “earmarked” pour le “rebranding” du secteur touristique. Il ne s’agit pas du “rebranding” de la destination a précisé le ministre. Ce nouveau “branding” permettra, a-t-il souligné, à Maurice de jouir d’une image de marque auprès de sa clientèle haut de gamme. “Le branding doit refléter l’aspect new normal et l’élément clé sera tout ce qui a été mis en place au niveau sanitaire’.
Toujours dans le cadre du marketing de la destination le ministre a rappelé l’importance du partenariat avec le club anglais de Liverpool qui permettra au pays de bénéficier de la pub lors des matchs de la Premier League et avoir accès au bassin de 450 millions de fans du club a travers le monde.

ECO FRIENDLY
La protection de l’environnement et son embellissement seront les pierres angulaires du tourisme mauricien a l’erre du “New Normal” a soutenu le ministre. “L’écotourisme n’est plus un choix mais une nécessité. Dans le passé on a critique la destination sur ce plan. Nous devons absolument nous présenter comme une destination respectueuse de l’environnement”. Il a annonce l’introduction d’un Eco Label d’ici 3 ans. Les opérateurs auront un moratoire de 3 ans pour “comply” avec les nouvelles dispositions. “Nous comptons bien vendre la destination comme une Green Destination”.

MEGA FAM TOUR

Pour permettre aux journalistes et les influenceurs (bloggeurs, vlogeurs etc) de mieux comprendre et vendre la destination, Maurice accueillera, a l’initiative de la MTPA, un “Méga Fam Tour” au début de l’année prochaine. “Nous allons les inviter à venir découvrir et vivre la destination ainsi que ses nouveaux produits.”

JETS PRIVES
“Il s’agit d’un marche niche intéressant et mérite à ce titre toute notre attention” souligne Joe Lesjongard. A ce jour Maurice accueille 300 jets privés par an contre 500 et 1000 aux Seychelles et aux Maldives. Parlant de la région du Golfe, il a souligné que 6000 familles utilisent régulièrement les jets prives pour voyager, ce qui représente, selon une étude, 905 milliards de dollars.

LES PROCHAINS MOIS : OPTIMISTES
Le ministre du Tourisme, se basant sur les réservations des opérateurs pour les prochains mois, n’a pas cache son optimiste. “Ces chiffres sont encourageants. L’île Maurice reste une destination très prisée et nous devons accompagner le mouvement et rassurer”.

AIR MAURITIUS : PARTENAIRE CLE
En ce qui concerne la situation à laquelle fait face Air Mauritius, le ministre a souligné que le transporteur national demeure un “partenaire clé” de l’industrie touristique et que sa remise sur les bons rails est attendu et suivi.
Il a, dans le sillage des nouveaux vols d’Air Belgium pour décembre, reconnu que plusieurs nouvelles compagnies internationales ont signifié de desservir des que ce sera possible.